INSTRUCTIONS D’ASSEMBLAGE POUR LES OSSATURES MÉTALLIQUES UNIC ROTAREX®

1 LIRE LE PLAN D’ASSEMBLAGE

1.1 Le code d’assemblage est imprimé sur l’un des côtés du profilé et permet d’identifier le profil même si, par accident, les paquets pourraient se détacher et se mélanger.
1.2 Le code d’assemblage a la forme: BR1 / HO / G / EX1. Groupes de chiffres et de lettres séparés par des lignes inclinées, chacun ayant sa pertinence et suivant la règle: le premier groupe (BR1) est le codage du nom du profil, le second groupe (HO) est le codage du nom du projet , le troisième groupe (G) est le codage du nom du niveau et le dernier groupe (EX1) est le codage du nom de l’élément structurel.
1.3 Lorsque le concepteur fait le codage, il essaiera (autant que possible) de coder de manière réaliste pour faciliter la compréhension des codes. Par exemple, «BR1» serait un élément de barre, «HO» serait une maison, «G» – rez-de-chaussée et «Ex1» – mur extérieur 1. Ainsi, nous aurons la barre 1, du mur extérieur un du sol étage pour la maison du projet.
1.4 Le code peut également avoir la forme BR1 / HO / G / EX5 (EX1). Cela signifie que «EX5» est identique à «EX1».
1.5 Le nom du profil est écrit sur chaque profil dans le dessin est écrit dans le plan des éléments structurels.

Vous pouvez trouver le nom du projet, le niveau et l’élément structurel dans la cartouche de dessin.

1.6 La position et le nom des éléments structurels sont inscrits sur le plan des niveaux.
1.7 Sur le plan 3D, vous pouvez comprendre la position d’un élément structurel pour lequel sa position et son orientation ne sont pas claires sur le plan des niveaux.
1.8 Le placement correct des éléments structurels sur la fondation se fait en vous plaçant correctement lors de la lecture du plan des niveaux.
1.9 Nous lisons sur le plan le code de gauche à droite, et nous nous imaginons positionnés en face du panneau. Sur le plan, l’écriture est sur le dessus du panneau, alors qu’en réalité, le code d’assemblage imprimé sur les profils doit être face à vous. (Fig. 1).

1.9.1 La documentation technique vous aidera à mesurer et à comprendre la position des éléments de connexion et des profils plus larges inclus dans le projet.

2 TRI DES PROFILS ET ÉLÉMENTS STRUCTURELS

2.1 Chaque élément structurel est formé d’un ou plusieurs packs. Pour pouvoir assembler l’élément de structure, vous devez trouver tous les packs formant l’élément (inscrits dans la liste de colisage).
2.2 Pour faciliter le tri, nous vous recommandons dès le déchargement d’essayer de trier par éléments et niveaux (autant que l’espace le permet).
2.3 Tout d’abord, assemblez les éléments qui sont proches, formés d’un seul paquet, ou ceux que vous avez triés lors du déchargement.
2.4 Ne regardez pas à travers les piles des centaines de fois pour trouver un pack car, au fur et à mesure que vous l’assemblez, vous trouverez celui-ci à un moment donné.
2.5 Trier les éléments pré-assemblés ou ceux que vous préassemblez sur des niveaux et autant que possible dans l’ordre qui sera assemblé dans la structure porteuse.
2.6 Placer les éléments structurels avec le code d’assemblage orienté vers le haut afin qu’ils puissent être facilement identifiés. Vous pouvez également écrire avec un marqueur permanent le nom de l’élément sur une arête visible.
2.7 S’il y a beaucoup d’éléments identiques EX5 (EX1), vous pouvez les placer en piles et utiliser n’importe lequel d’entre eux si nécessaire car cela ne fera pas de différence en termes de point de vue structurel.

3 ÉLÉMENTS D’ASSEMBLAGE

3.1 Nous utilisons des vis autotaraudeuses lors de l’assemblage des profilés Unic Rotarex®, mentionnés dans la documentation technique, en introduisant dans les trous existants jusqu’à ce que le matériau des deux profilés soit proche l’un de l’autre et que la tête de la vis soit cachée dans la fossette du nœud (Fig.2)

3.2 Les profils dont la fossette est inférieure à 2 mm près du bord de coupe, il est obligatoire d’introduire dans ce nœud une vis autoperceuse (4,8 × 19 Grabber) de chaque côté très proche de la fossette dans le sens de l’intersection. (Fig. 3)

3.3 Les éléments de structure sont reliés par des vis autoperceuses (Fig. 4), comme indiqué dans la documentation technique.

3.4 We can use concrete screws (Fig. 5) in the situations mentioned in the technical documentation in case of nonstructural elements.

3.5 Les éléments de connexion (éléments soudés) sont assemblés avec les plus grands profilés formés à froid ou stratifiés avec des vis métriques, comme mentionné dans la documentation technique.
3.6 Les éléments de connexion (éléments en L et en bande) et les éléments de structure sont fixés au béton avec des ancrages en acier (Fig. 6).

3.7 Si les différences planes sur le support sont au maximum, 10 mm, l’ancrage en acier mentionné dans la documentation technique sera utilisé.
3.8 Si les différences planes sur le support sont comprises entre 10 et 25 mm, la même catégorie d’ancrages en acier sera utilisée, mais plus longue de 30 à 50 mm.
3.9 Si les différences planes sur le support sont comprises entre 25 et 50 mm et que la structure a été nivelée par des entretoises en plastique – la fixation se fera par des ancrages chimiques en consultant le concepteur technique.
3.10 Il est obligatoire de suivre les instructions d’assemblage imposées par les données techniques des ancrages en acier et des ancrages chimiques.

4 ÉLÉMENTS DE CONNEXION

4.1 L’élément de raccordement P1 (Fig. 7) est fixé avec des vis autoperceuses à la structure en acier et avec des ancrages mécaniques en acier ou des ancrages chimiques dans le béton.

Instructions d'assemblage

4.2 L’élément en bande P1 (Fig. 8) est fixé avec des vis autoperceuses à la structure en acier et avec des ancrages mécaniques en acier ou des ancrages chimiques dans le béton.

4.3 Les éléments de connexion soudés (exemple Fig. 9) relient les profilés de grande section avec des vis métriques et avec des ancrages mécaniques en acier ou des ancrages chimiques dans le béton. Les éléments de connexion soudés sont détaillés dans la documentation technique.

Instructions d'assemblage

5 MATÉRIAUX D’ASSEMBLAGE AUXILIAIRES

5.1 Le ruban d’étanchéité de liaison (Fig. 10) est collé au bas des profilés en contact avec du béton, du bois ou des profils différents de ceux des profilés Unic Rotarex®.

5.2 Entretoises en plastique (Fig. 11) utilisées lorsque le support en béton sur lequel la structure est fixée n’est pas parfaitement nivelé. Les entretoises en plastique sont placées sous la corde inférieure près des montants verticaux. Ils ont des épaisseurs et des accouplements différents. Différents types peuvent atteindre la hauteur requise pour niveler. Après la fixation, l’espace gauche doit être rempli de béton (sable et pâte de ciment).

5.3 We use the “L” profile (Fig. 12) at wall intersections that do not have structural studs but require support for the cover boards.

6 OUTILS ET ACCESSOIRES D’ASSEMBLAGE

6.1 Percer, compte tenu du nombre important de vis, nous recommandons d’utiliser une perceuse à fil 220V. Vous pouvez utiliser une perceuse à batterie pour fixer les éléments du toit.
6.2 Pour les ancrages, utiliser des perceuses à percussion avec tige de foret SDS, SDS +.
6.3 Les pinces mécaniques sont un outil pratique pour fixer les éléments structurels en position avant la fixation finale avec des vis autoperceuses.
6.4 Têtes d’embout (Fig.13). Il est indispensable d’utiliser les vis adéquates aux vis mentionnées dans la documentation technique.

6.5 Pour assembler des éléments structurels, il suffit d’utiliser un foret court (25 mm) introduit dans l’extension de forage.
6.6 Pour assembler les éléments de structure, nous recommandons d’utiliser une mèche longue de 150 mm introduite directement dans le foret, sans l’extension.
6.7 Nous serrons les ancrages avec une clé dynamométrique.

7 ASSEMBLAGE EN ÉLÉMENTS STRUCTURELS

7.1 Les éléments de structure achetés en lots plats sont assemblés selon le plan d’assemblage, en fixant les profilés avec des vis autotaraudeuses conformément à la documentation technique.
7.2 Les éléments étant de formes et de tailles différentes, ils sont emballés dans un ou plusieurs emballages.
7.3 Après identification de tous les emballages formant un élément de structure, leurs attaches en plastique sont coupées et les profilés sont positionnés selon le plan d’assemblage de l’élément sur une surface droite, propre et sèche.
7.4 Tous les profilés seront positionnés avec le code d’assemblage vers le haut à l’endroit indiqué par le plan d’assemblage.
7.5 Chaque profil est représenté graphiquement sur le plan avec la fine ligne représentant les lèvres du profil et la ligne épaisse représentant le dos du profil.
7.6 On vérifiera que chaque profil est positionné avec le code d’assemblage vers le haut, et le trait épais sur le côté symbolisé sur le plan.
7.7 Dès la fabrication, chaque nœud est réalisé avec une extrémité du profil resserrée pour être facilement introduite dans l’espace de l’autre profil. Si l’extrémité serrée ne s’adapte pas facilement, elle peut être frappée avec un marteau en acier.
7.8 L’ordre dans lequel les profils sont connectés est fait de telle manière que tous les profils peuvent être connectés lorsque le dernier profil est installé. De l’intérieur vers l’extérieur et d’un bout à l’autre.
7.9 Chaque profil a deux trous dans les alvéoles à chaque extrémité du profil. Ceux-ci sont conçus pour s’adapter parfaitement les uns sur les autres. Une vis autotaraudeuse est introduite dans chaque trou à l’aide d’un foret avec la tête de mèche appropriée. La vis est serrée jusqu’à ce que les alvéoles, et la tête de la vis est proche l’une de l’autre.
7.10 Une fois toutes les vis introduites dans les alvéoles appariées. L’élément prendra sa forme conçue.

8 POSITIONNEMENT OU ADAPTATION DE LA STRUCTURE À LA FONDATION OU AU DIFFÉRENT SOUTIEN

8.1 La première chose à faire est le marquage. Nous vous recommandons d’utiliser des cordes étirées et de vaporiser de la peinture dessus.
8.2 Pour un marquage correct, nous vous recommandons d’utiliser des instruments de mesure optiques ou laser.
8.3 Si vous ne disposez pas d’outils de mesure optique ou laser, pour les angles droits, nous vous recommandons d’utiliser la méthode mathématique de l’angle droit. Cela signifie que vous pouvez déterminer un angle droit en mesurant un côté de 6 (3) m, un de 8 (4) m, et l’hypoténuse doit être de 10 (5) m.
8.4 Une fondation rectangulaire correcte aura ses diagonales égales en longueur.
8.5 Vérifier les différences de hauteur et les noter dans le rapport de marquage.
8.6 Si les différences sont trop importantes, demandez une solution à l’ingénieur en structure ou au coordinateur de chantier.
8.7 Ne pas assembler sur une fondation plus petite ou beaucoup plus grande. Demandez une réponse.
8.8 Les différences de hauteur supérieures à 50 mm seront résolues par la solution donnée par l’ingénieur en structure.
8.9 Considérez que toujours une structure correctement assemblée suivra au millimètre près les dimensions des plans.
8.10 Si la fondation ou le support sur lequel la structure métallique est positionnée n’est pas conforme au plan, vous devez décider avec les décideurs sur place et l’ingénieur en structure comment positionner la structure (ou quelles mesures doivent être prises) sur le support compte tenu des nouveaux facteurs.
8.11 Sur toutes les faces des profilés en contact direct avec le support, le ruban d’étanchéité de liaison doit être collé (il est recommandé d’utiliser un élastique – type Rigips).
8.12 La fixation au sol ou sur la fondation de support se fait en utilisant les matériaux et suivant les dimensions mentionnées dans la documentation technique.
8.13 Le serrage des ancrages en acier se fait à l’aide d’une clé dynamométrique jusqu’à ce que l’écrou soit proche du support.
8.14 Si vous pensez que lorsque vous serrez la rotation de l’écrou est trop facile et que le cône ne se dilate pas dans le béton, vous devez vérifier si le problème est local ou généralisé sur toute la fondation.
8.14.1 Lorsque le problème est local, l’ancrage mécanique qui n’a pas pu être serré est remplacé par un ancrage chimique.
8.14.2 Lorsque le problème est généralisé, vous devez appeler les décideurs (coordinateur de chantier, ingénieur structure, assistant qualité) qui vous donneront la solution appropriée.

9 ASSEMBLAGE DES ÉLÉMENTS STRUCTURELS DANS DES STRUCTURES PORTANT UNE CHARGE

9.1 L’assemblage des éléments de structure de charge entre eux dans des structures porteuses se fait selon les plans d’assemblage à l’aide de vis autoperceuses selon la documentation technique.
9.2 Pour un accès facile dans la position où les vis autoperceuses doivent être introduites le long de la mèche, il faut utiliser 150 mm (Fig.14)

9.3 L’ordre dans lequel les éléments de structure sont positionnés est de bas en haut et d’un côté à l’autre suivant la disposition logique.
9.4 Le fichier 3D sera utilisé lorsque la position d’un élément structurel n’est pas comprise à partir du plan 2D. Le logiciel 3D peut être téléchargé gratuitement sur le site Web du développeur. Le modèle 3D édifie toujours la position et l’orientation des éléments structurels.
9.5 Pour les intersections de panneaux «T» ou «X» où il est difficile d’introduire les vis autoperceuses, le profil de contact de l’un des panneaux sera retiré du panneau et se fixera en position sur l’autre panneau. Le reste du panneau sera alors à nouveau couplé avec le profil. (Fig.15)

Structure en acier assemblage - l'intersection T ou X

10 COUVERTURE DES STRUCTURES

10.1 La structure est modulée de la phase de conception aux matériaux d’embarquement.
10.2 Les plaques de plâtre sont fixées à la structure selon les instructions du fabricant à l’aide de vis autoperceuses.
10.3 Les panneaux OSB ou autres types de panneaux similaires sont fixés à la structure selon les instructions du fabricant à l’aide de vis autoperceuses.
10.4 Les tôles ondulées ou panneaux sandwich sont réalisés avec les matériaux spécifiés dans la documentation technique.

11 COUPES ET TROUS DANS LES STRUCTURES

11.1 Les structures sont livrées avec des trous d’installation réalisés lors de la fabrication (si l’acheteur en a spécifiquement fait la demande et a fourni un plan d’installation clair).
11.2 Si certains trous n’étaient pas mentionnés dans le plan d’installation, il est permis de percer un maximum de 3 trous (sur un montant vertical), au centre du profilé à l’aide d’une scie cloche de maximum 32 mm de diamètre et d’une distance minimum 100 mm entre eux.
11.3 Il est permis de couper la semelle des profilés en contact direct avec la fondation entre les montants verticaux. Les coupes doivent être effectuées avec des ciseaux en acier. N’utilisez jamais de scie automatique en acier.
11.4 Il est permis de percer autant de trous de 12 mm nécessaires dans les membrures supérieures des murs ou dans les profilés qui ne sont pas soumis à la compression. L’utilisation de la scie cloche de 32 mm dans ces éléments n’est autorisée que si une distance d’au moins 30 mm est laissée entre les trous.
11.5 Il est interdit de percer des trous dans les fermes horizontales ou inclinées.

12 SÉCURITÉ AU TRAVAIL

12.1 Utiliser des équipements de protection individuelle: combinaison de sécurité, bottes de sécurité, lueurs, casque, harnais de sécurité, etc.
12.2 Montez sur les structures uniquement si vous êtes ancré avec des ceintures et des harnais et si des échafaudages, des élévateurs mécanisés ou des échelles ne sont pas disponibles sur place.
12.3 En hiver ou en cas d’humidité élevée, la structure est glissante. Montez dessus avec précaution en utilisant des chaussures de sécurité à semelles en caoutchouc adhérentes.
12.4 Une fois que vous avez fini d’assembler les fermes de plancher, commencez par recouvrir la structure avec le matériau de bordage mentionné dans le projet et seulement après avoir assemblé le dernier étage.
12.5 Il est interdit de couvrir les zones des étages où la structure du dernier étage sera positionnée.
12.6 Puisque l’acier est un bon conducteur d’électricité, portez une attention particulière aux câbles qui sont suspendus à la structure, qui peuvent se détériorer et entrer en contact direct avec l’acier et électrocuter.
12.7 N’introduisez pas de têtes de mèches longues dans les extensions de foret car l’accouplement devient excentrique et les accidents deviennent plus probables.
12.8 Respectez toutes les exigences de sécurité au travail spécifiques à un chantier de construction.